3 tagged articles Voyage dans le temps

La Trilogie des Gemmes, Tome 1 : Rouge Rubis, de Kerstin Gier 21/08/2015

La Trilogie des Gemmes, Tome 1 : Rouge Rubis, de Kerstin Gier
Titre : La trilogie des Gemmes, Tome 1 : Rouge Rubis
Auteur : Kerstin Gier

Genre : Jeunesse
Sous-genre : Fantasie

Editions : Milan
Collection : Macadam
Date de la Première édition: 2010
Année de l'édition présentée : 2014
Nombre de pages : 350
Prix d'origine : 14.50 Euros


Résumé :

Gwendolyn est une ado comme les autres.
Bon, d'accord, il lui arrive de voir des fantômes dans les couloirs de son lycée. Et puis, oui, c'est vrai, certains membres de sa famille peuvent voyager dans le temps. Mais aucune famille n'est parfaite !
D'ailleurs, Gwendolyn ne se sens pas vraiment concernée. C'est sa cousine qui est censée développer cette capacité.

Sauf qu'un jour, Gwen est prise de vertiges et s'évanouit. Quand elle se réveille, tout semble bizarrement vieux. Comme si elle avait débarqué dans un autre siècle...


Des mêmes auteurs :

Bleu Saphir / Vert Emmeraude / Silver, Tome 1

La Trilogie des Gemmes, Tome 1 : Rouge Rubis, de Kerstin Gier
La Trilogie des Gemmes, Tome 1 : Rouge Rubis, de Kerstin Gier




Mon commentaire:

Si je n'avais pas vu le film qui m'a chiffonné sur bien des points, je n'aurais certainement jamais lu ce roman. Mais j'étais intrigué, je refusais d'en rester là, aussi me suis-je procuré Rouge rubis dans les plus brefs délais et ainsi a donc commencé l'aventure.
Une aventure qui commence donc par une unième couverture sombre et hyper mélancolique ayant peu de rapport avec le contenu du roman. Une mode incontournable en ce moment dans les livres pour adolescents. Heureusement, l'édition de 2014 utilisant des images du film, on a le droit à quelque chose de coloré, d'attrayant et en rapport avec le thème de l'histoire.
On continue par une mise en page soignée mais une narration qui m'a laissé carrément perplexe. Bon, d'accord, il s'agit d'un livre pour adolescentes, mais à certains moment j'ai cru qu'on se payait ma tête.
« Mum » ... bon chacun sa façon d'appeler ses parents, soite ... mais « En particulier Gordon Gelderman qui ne pouvait pas le souffrir » ... ou encore « Je n'y comprend que couic » Dans le fondement j'ai compris ces phrases, mais d'où sortent ces expressions ... ? Qui a idée de glisser de l'ancien français dans un livre pour ado ? C'est pas que je prend les ados de maintenant pour des idiots mais une narration moderne avec quelques expressions d'anciens français ça fait un peu tâche dans le décor ...
Si ce n'est donc la narration qui m'a laissé dubitative, j'ai mis le temps à m'immerger dans l'histoire très trèèèès longue à démarrer. Il était temps au bout de 150 pages passées qu'on saches un peu de quoi il en retourne plus précisément. A force d'entendre parler de mission mais de ne pas comprendre de quoi il en retourne, j'ai cru que j'allais lâcher le morceau. Et puis finalement, à s'accrocher, à vouloir comprendre qu'est-ce que c'est que tout ce cirque, on fini par ne pas se rendre compte du potentiel addictif de ce livre et d'arriver à la fin en se disant « quoi, déjà ? ».
On referme en effet ce roman sur une sensation amer d'insatisfaction. Il manque un je ne sais quoi de substance qui terminerait l'action de manière magistrale.

En résumé, ce roman ne m'a pas transporté de satisfaction. D'un point de vu personnel, j'y ai trouvé autant que dans le film alors que je m'attendais à y découvrir beaucoup plus. Avec le recul, j'ai presque plus apprécié le film qui le rend "tout public".
J'attend beaucoup du Tome 2 et j'espère qu'il va m'apporter un peu plus de satisfaction car si la narration manque de substance, l'intrigue en elle-même ne manque pas d'intérêt, même si la manière dont elle est amenée est parfois maladroite.


Ma Note : __________________________________________________6/10


Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________



La Trilogie des Gemmes, Tome 1 : Rouge Rubis, de Kerstin Gier

Tags : Critique littéraire - Allemagne - Kerstin GIER - Jeunesse - Fantasie - Voyage dans le temps - Rouge rubis

La Trilogie des Gemmes, Tome 2 : Bleu Saphir, de Kerstin Gier 26/08/2015

La Trilogie des Gemmes, Tome 2 : Bleu Saphir, de Kerstin Gier
Titre : La trilogie des Gemmes, Tome 2 : Bleu Saphir
Auteur : Kerstin Gier

Genre : Jeunesse
Sous-genre : Fantasie
La Trilogie des Gemmes, Tome 2 : Bleu Saphir, de Kerstin Gier

Editions : Milan
Collection : Macadam
Date de la Première édition: 2011
Année de l'édition présentée : 2015
Nombre de pages : 373
Prix d'origine : 14.50 Euros


Résumé :

Longtemps, Gwendolyn pensa être une lycéenne comme les autres.

Jusqu'au jour où la réalité l'a rattrapée. Non, elle n'est pas comme tout le monde, oui, elle appartient aux Veilleurs du temps, elle doit voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche d'autres Veilleurs dans le passé, et affronter un comte du XVIIIe siècle soit disant immortel. Et puis quoi encore ?

Pourtant Gwendolyn ne voudrait qu'une seule chose : que son (beau) Gideon l'embrasse pour de bon. Est-ce trop demander ?


Des mêmes auteurs :

Rouge Rubis / Vert Emmeraude / Silver, Tome 1

La Trilogie des Gemmes, Tome 2 : Bleu Saphir, de Kerstin Gier


La Trilogie des Gemmes, Tome 2 : Bleu Saphir, de Kerstin Gier




Mon commentaire:


Comme je le disait dans ma dernre critique concernant Rouge rubis, le tome 1 de cette saga, j'attendais énormément de ce nouvel opus, Bleu Saphir qui je dois l'admettre de suite, a plus que tenu ses promesses.
L
à où Rouge rubis a laissé comme un goût un peu brouillon, Bleu Saphir m'a donné une sensation de mieux travaillé, mieux posé, ce même si les mêmes points continuent à me chiffonner, notamment au niveau de la narration.
J'ai
tanné ce volume en 6 heures environs, quasiment d'une traite, pour dire à quel point il m'a beaucoup plut, même si je n'ai pas grand chose à développer au finale. Une question me taraude nénamoins. Pourquoi Bleu Saphir qui, si l'on s'en tiens aux personnages, n'est pas l'un des principaux ?

Po
ur moi qui ai vu les films avant de lire les romans, j'ai été surprise de constater que la chronologie n'est pas exactement la même entre la version papier et la version grand écran. Mais si on s'en tiens au livre, et même si certaines révélations ne sont pas encore pour ce volume , l'auteur nous laisse tous les indices en mains pour nous en douter.

Petite note supplémentair: J'ai été plus que surprise par les commentaires de certains internautes qui disaient avoir pris en grippe Gwendolyn qu'ils trouvaient immature, pleurnicharde et j'en passe. Mais il ne faut pas oublier une chose ! Elle n'a que 16 ans ! Elle ne peut pas avoir la maturité, le sens des responsabilis et des prioris d'une femme de 25 ans. Oui elle pense aux gaons, elle fait des erreurs de jugement ... mais c'est de son âge, que Diable !

Rapide conclusion de quelques mots : d'une additivité impressionnante, de mon avis largement meilleur que le premier. J'espère que le Tome 3 conclura cette saga en beauté !


Ma Note : __________________________________________________8/10


Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________



Tags : Critique littéraire - La trilogie des gemmes - Kerstin GIER - Voyage dans le temps - Jeunesse - Fantasie - Rouge rubis - Allemagne

La Trilogie des Gemmes, Tome 3 : Vert Emeraude, de Kerstin Gier 26/08/2015

La Trilogie des Gemmes, Tome 3 : Vert Emeraude, de Kerstin Gier
Titre : La trilogie des Gemmes, Tome 3 : Vert Emeraude
Auteur : Kerstin Gier

Genre : Jeunesse
Sous-genre : Fantasie

Editions : Milan
Collection : Macadam
Date de la Première édition: 2012
Année de l'édition présentée : 2012
Nombre de pages : 419
Prix d'origine : 14.50 Euros


Résumé :

Gwendolyn a-t-elle jamais été une lycéenne comme les autres ?

Pour son premier vrai chagrin d'amour, en tout cas, elle aimerait bien faire comme toutes ses copines : pleurer des heures au téléphone et se gaver de chocolats.
Mais pas question, les Veilleurs du temps ont besoin d'elle.
Pire, c'est avec Gideon lui-même, celui qui lui a brisé le coeur, qu'elle doit repartir en plein XVIIIe siècle, affronter un drôle de comte, soi-disant immortel.

Plus question de pleurer, il faut agir !


Des mêmes auteurs :

Rouge Rubis / Bleu Saphir / Silver, Tome 1

La Trilogie des Gemmes, Tome 3 : Vert Emeraude, de Kerstin Gier
La Trilogie des Gemmes, Tome 3 : Vert Emeraude, de Kerstin Gier




Mon commentaire:

Dernier volume de la Trilogie des Gemmes, à l'heure où je vous écris pas encore adapté au cinéma, Vert Emeraude est donc tombé entre mes mains avec cette couverture sombre et nostalgique n'ayant malheureusement rien à voir avec le contenu roman. Comme je l'ai fais remarqué lors de ma critique de Rouge Rubis, je trouve ce point tellement dommage. C'est jolie, certes, mais où est le rapport ? ...
Mais comme ce n'est pas la couverture qui fait le livre, heureusement, j'ouvre donc ce roman pour me heurter encore et toujours à ces petits défauts de narration qui me font grincer les dents. Quel est le type qui a validé cette traduction de l'expression « ne pas pouvoir souffrir quelqu'un » ? A-t-on idée de mélanger le français soutenu de l'époque de mes grands-parents avec le français plutôt moderne d'aujourd'hui ? Mon Dieu que ça jure !!!!! D'autant plus que la narration est à la première personne, donc dans la bouche d'une jeune fille de 16 ans de notre époque c'est horrible !!!!
Bon, habituée maintenant à voir traîner cette phrase un peu partout dans la saga, (c'est là que l'on constate les répétitions en masse) je passe outre pour m'attarder sur les personnages qui sont maintenant plutôt nombreux. Fort heureusement, l'auteur nous a fait bonus d'un récapitulatif en fin de chaque livre, mais à force je m'interroge encore maintenant sur l'utilité de certains ; tout comme je m'interroge sur l'utilité de certaines scènes et de certains pouvoirs. C'est vrai, ça aide à ajouter quelques lignes au roman, dis-je avec ironie. Mais du coup, le dénouement s'étire en longueur et se clôture comme une fleur en quelques pages à peine. Bien que l'idée était pas trop mal, je reste sceptique. Ce n'est pas la fin extraordinaire à laquelle je m'étais attendue après les promesses de Bleu Saphir et le début bien parti de Vert Emeraude. La manière dont tout ça est amené est un peu désordre, les ellipses ne sont pas très judicieusement placées ni découpées ... Bref, encore une fois, comme dans le premier Tome, on devine un défaut de construction et il manque ce côté magistrale de fin de saga.
J'ai donc refermé ce roman quelque peu déçue, murmurant un « tout ça pour ça » du bout des lèvres.


Ma Note : __________________________________________________5/10


Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________

La Trilogie des Gemmes, Tome 3 : Vert Emeraude, de Kerstin Gier

Tags : Critique littéraire - Kerstin GIER - Voyage dans le temps - Jeunesse - Fantasie - Allemand