9 tagged articles Thriller

Le Thriller et le roman policier, quelle différence ? 17/10/2012

Définition de "l'internaute" :

Thriller : Film ou roman policier à suspense.
Policier : Qui est lié à la police, qui en concerne les activités.

Définition de "Médiadico" :

Thriller : Film, roman à suspense, dont le thème est la plupart du temps policier ou fantastique.
Policier : Relatif à la police.

Selon ces définitions, le Thriller et le policier sont deux genres littéraires appartenant au domaine de l'enquête. Mais en ce cas, en quoi sont-ils différents ? En quoi le Thriller se démarque t-il du policier ? Ne sont-ils pas deux noms différents pour un seul et même genre ? C'est ce que nous allons tenter d'élucider.

Le Thriller, d'après plusieurs sources internet d'accord sur la même définition, est un genre littéraire apparu vers la fin des années 70, visant à provoquer chez le lecteur une sensation de malaise, de peur et d'angoisse dans le but de divertir. Il s'apparente à ce que l'on appelle  le roman à suspense.
Il s'agit en général d'enquêtes policières où la narration est étroitement liée aux pensées et points de vue de l'enquêteur ou de la victime, et où la psychologie des personnages principaux tient une place prépondérante dans l'intrigue. Le tout dans une ambiance de suspense et d'anticipation.
Mais il peut également s'agir, outre d'enquêtes relevant du domaine de la police, de complots criminels, d'affaires de sexe, de jurisprudence, de politique. Le thriller peut aussi se composer plus rarement de surnaturel, d'horreur, de science-fiction, de religion et de technologie.

On peut citer quelques exemples :

- Dragon rouge, de Thomas Harris, classé dans le thriller juridique.
- Da Vinci code, de Dan Brown, classé dans le thriller historico-ésothérique.
- T-Rex, de Douglas Preston, classé dans le thriller science-fiction.
- Shutter Island, de Dennis Lehane, classé dans le thriller psychologique.
- Les rivières pourpres, de Jean-Christophe Grangé, classé dans le Thriller policier.

Le Thriller et le roman policier, quelle différence ?


Mais quelles différences avec le roman policier, genre littéraire que l'on s'accorde à dater des années 1800, et que nous avons souvent tendance à confondre ou ne pas savoir différencier du Thriller ?

Le roman policier, également appelé polar ou rompol, se base non pas sur un univers angoissant mais sur l'enquête elle-même, son déroulement et les raisonnements ayant mené ou non à élucidation de l'affaire. Il n'est donc pas ici question de climat angoissant, mais plutôt de méthodologie.
Cependant, le roman policier est un genre de littérature poubelle qui désigne bien souvent de nombreux autres sous-genres de littérature dont le Thriller, mais aussi le roman d'espionnage, historique ou parodique.

L'on peut citer :
La vallée de la peur, de Arthur Conan Doyle, comme étant un policier historique.
La série " San-Antonio ", de Frédéric Dard, comme du policier humoristique.
La série " Oss 117 ", de Jean Bruce, comme du roman d'espionnage.


Le Thriller et le roman policier, quelle différence ?


Ainsi, l'on peut décemment définir le roman policier comme un genre littéraire se basant sur une enquête où le héros est un policier ou un détective-privé en pleine affaire ; et le Thriller comme un sous-genre du policier et dont l'enquête se déroule dans une atmosphère de peur et de suspense et où le héros peut être soit l'enquêteur, policier ou non, ou la victime.
La différence entre le genre et le sous-genre est tellement mince qu'il n'est pas étonnant que nombre de lecteurs se soient laissés prendre au piège. Mais le voile à présent levé va permettre de rectifier le tir et de supprimer les derniers doutes subsistants.

Sur ce bonne lecture à tous et à bientôt !

Tags : Définition - Thriller - Policier - littérature - roman

Les rivières pourpres, de Jean-Christophe GRANGÉ 20/10/2012

Les rivières pourpres, de Jean-Christophe GRANGÉ
Titre : Les rivières pourpres
Auteur : Jean-Christophe GRANGÉ
Genre : Thriller
Sous-genre : --

Editions : Albin Michel
Collection : Le livre de poche
Date de la Première édition: 1998
Année de l'édition présentée : 2005
Nombre de pages : 410
Prix d'origine : 6.10 Euros ( Soit 40.01 FF)


Résumé :

Pierre Niémans, un commissaire aux méthodes musclées, est envoyé à Guernon, ville universitaire de l'Isère, pour élucider un meurtre atroce : un homme a été découvert nu, mutilé, coincé dans une paroi rocheuse en position foetale. Qui est l'auteur de cette mise en scène macabre ? Parallèlement, dans sa commune du Lot, le jeune lieutenant Karim Abdouf a de quoi s'occuper : l'école primaire a été visitée et le tombeau d'un enfant profané. Au départ bien distinctes et à des lieux l'une de l'autre, les deux enqtes vont se recouper étrangement pour n'en faire qu'une, à la trame aussi hallucinante que terrifiante.


Les rivières pourpres, de Jean-Christophe GRANGÉ


Du même auteur : Le Serment des Limbes / Le Vol des Cigognes / L'Empire des loups / La Ligne Noire / Le Passager ...


Mon commentaire:


Lo
in de ressembler à l'adaptation cinématographique de Mathieu Kassovitz sortie en 2000, à laquelle bon nombre de lecteur se référenceront sans doute tout au long de la lecture, "Les rivières pourpres" est une merveille d'intrigues et de suspense dont le style est sans prétention aucune. En effet, loin des grandes phrases et des grands mots, Jean-Christope Grangé nous offre une ½uvre à la narration simple mais fortement détaillée qui retient le lecteur. Celui-ci n'aura aucun mal à suivre les tournures de l'enquête pourtant tortueuse qui se fractionne en deux parties distinctes, en deux affaires qui s'alternent et se rejoignent tout naturellement avec génie à l'heure où la lumière commence à apparaître au fond du tunnel. Cependant, il n'est pas impossible qu'avec toutes les descriptions données, qui ne font que faire reculer le moment tant attendu des révélations, certains lecteurs soient découragés, bien qu'il soit improbable de les voir abandonner pour si peu.

Si l
e lecteur peut se permettre d'émettre quelques soupçons au fil de l'aventure, il n'est pas au bout de ses surprises qui continuent d'affluer jusqu'aux dernres pages révélatrices. Ceux qui parviendront avant la fin à comprendre le fin mot de l'histoire sont ts perspicaces et on leur tire notre chapeau.

Concernant les personnages, on ne peux pas dire qu'ils jouent un rôle très profond. Au milieu de l'affaire si complexe, ils ne font qu'amener le lecteur, tels des fils d'Ariane, à la compréhension finale. Ils n'ont que quelques brefs instants de présence où l'auteur s'est permis de leur donner quelques libertés existentielles. Mais ils n'en sont pas moins sympathiques malgleur nature violente et l'on se prend rapidement au jeu de suspens qui se tisse autour d'eux.

En r
éusmé, "Les rivières proupres" est un Thriller à la fois complexe et limpide dont l'intrigue supplante presque totalement les personnages principaux. Mais devant toute cette trame extrêmement bien ficelée, ce détail est quantité négligeable.
Prenant et agréable à lire il est une lecture incontournable du roman adapté au cinémas et du Thriller policier. A lire sans modération mais à tenir tout de même à l'écart du jeune publique, c'est à dire les moins de 12 à 13ans ; si tenté que ceux-ci aient l'envie de se jeter dans ce genre de lecture loins d'être encore à porté de leur compréhension.



Ma Note :
___________________________________________________ 9.5 / 10
Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________



Les rivières pourpres, de Jean-Christophe GRANGÉ

Tags : Critique littéraire - Jean-Christophe Grangé - Thriller - Thriller Policier - Les rivières pourpres - génétique

♥L'APPEL DE L'ANGE, de GUILLAUME MUSSO♥ 26/03/2013

Titre : L'appel de l'ange
♥L'APPEL DE L'ANGE, de GUILLAUME MUSSO♥

Auteur : Guillaume MUSSO

Genre : Romance
Sous-genre : Thriller

Editions : XO editions
Date de la Première édition: 2011
Année de l'édition présentée : 2011
Nombre de pages : 382
Prix d'origine : 20 Euros (soit 131.19 FF)


Résumé :

Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie.

New York. Aérop
ort Kennedy.
D
ans la salle d'embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route.
Madel
ine et Jonathan ne s'étaient jamais rencontrés, ils n'auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangés leurs téléphones portables. Lorsqu'ils s'aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San-Fransisco.
Cédant à la curiosité,
chacun explore le contenu du téléphone de l'autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu'ils pensaient enterrés à jamais...


♥L'APPEL DE L'ANGE, de GUILLAUME MUSSO♥


Du même auteur : 7 ans après ... / Seras-tu là ? / Sauve-moi / La fille de papier / Et après / Parce que je t'aime ...

Mon commentaire:


L'appel de
l'ange de Guillaume Musso est un extraordinaire roman dont les critiques élogieuses en quatrième de couverture ne sont pas usurpées. En effet, que ce soit sa première aux saisissants jeux d'ombre et de lumière ou son histoire passant de la comédie romantique au thriller dévorant, les points positifs de cette ½uvre s'accumulent au fur et à mesure que les pages défilent.
L
'entrée en matière se fait par un résumé très intéressant ; plonger dans les petites indiscrétions des autres ... voilà qui promet d'être divertissant ! Et nous voilà entrés dans le roman... Un roman à l'écriture riche et fluide, ponctué d'humour, d'action et de références culturelles multiples bien qu'en majorité américaines. Un point commun à tous les romans de Musso où il est amusant de voir souvent apparaître les mêmes décors et les même quartiers.

A fil des pages de ce livre, l'on fait ainsi la connaissances de personnages très charismatiques dont les points communs, outre le mêmeléphone échangé par mégarde, relève du surprenant et de l'incroyable. Mais Guillaume Musso sait tourner les destins les plus improbables de manière à les rendre crédibles quoi qu'il leur arrive, au point où peu mettrons le doigts sur quelques petites invraisemblances qui jalonnent le roman. Si vous cherchez la petite bête, vous la trouverez sûrement ! Cependant, quoi que l'on puisse trouver à redire sur ces quelques minuscules imperfections qui resteront en majorité invisibles, l'histoire n'en demeure pas moins terriblement addictive et tiens le lecteur en haleine jusqu'au bout. Néanmoins, en raison de certaines références politiques et repères dans le temps, il est évident que ce roman vieillira très mal. Il n'est pas dit que dans une vingtaine d'années nos cadets sauront encore à qui est Sarkozi...

Sinon,
on se sens très proche des personnages dont l'évolution psychologique est palpable, et on se sens surtout très concerné par leur quête de vérité, même si l'un est plus prépondérante que l'autre. Si la lumière est rapidement faite sur l'une d'entre elle, de bien moindre importance, la seconde est le pilier de la partie dite " thriller " du roman.

Concernan
t l'agencement de ce bouquin, l'on est encore une fois frappé par son originalité. En plus d'être très bien segmenté – ce qui permet de pouvoir facilement interrompre sa lecture – il propose une mise en page parfois illustrée et spécifique aux différents évènements. Néanmoins, certaines personnes, âgées notamment, pourraient avoir du mal à adhérer aux passages types " SMS " et ne pas comprendre la présence des smileys les accompagnant.

En rés
umé, " L'appel de l'ange " mêle tout ce qui fait un bon roman : romance, humour, personnages hauts en couleur, suspense, action, mise en page agréable et fluidité dans la lecture. De plus, il est accessible à un très large publique à partir de 14/15 ans environ, tant aux filles qu'aux garçons ; bien que le publique le plus facilement séduit sera majoritairement féminin. Les seuls reproches qui peuvent lui être fait son quasi inexistants et ne pèsent pour ainsi dire rien dans la balance de la note finale qui frisera de peu l'excellent. Ce qui ne l'empêche pas de se classer parmi les coups de c½ur de ce blog.


Ma Note :
___________________________________________________ 9.5 / 10
Vos commentaires :


Mon roman préféré de Musso (pour le moment). Je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire, j'ai été agréablement surprise ! L'histoire est haletante, trépidante, et j'avais tellement envie de savoir la suite que j'ai lu le livre d'une traite ! Juste merveilleux ! Les personnages sont tous très attachants (ce qui nous donne envie de savoir le dénouement de leur histoire) et la fin très belle.


Ce livre est un vrai coup de coeur. C'est le tout premier que j'ai lu de Guillaume Musso (depuis j'ai lu presque tous ses autres livres), et j'ai tout de suite accroché à son style, tout est parfait, l'histoire est très entraînante et on a du mal à s'arrêter de lire tant qu'on ne connaît pas la fin ! En bref, je suis devenue une véritable fan de Guillaume Musso.


Votre Note :
__________________________________________________

Partenariat sur cet article : Read-the-books

Tags : Critique littéraire - Roman - Thriller - Comédie romantique - Guillaume Musso

Les Collines de la chance, de Nora ROBERTS 18/08/2013

Titre :Les collines de la chance
Les Collines de la chance, de Nora ROBERTS
Auteur : Nora ROBERTS

Genre : Thriller
Sous-genre : Romance

Editions : Michel LAFON
Date de la Première édition: 2010
Année de l'édition présentée : 2010
Nombre de pages : 383
Prix d'origine : 17.90 Euros (soit 117.41 FF)


Résumé :

Lilly Chance a réalisé son rêve de petite fille : fonder un refuge pour animaux sauvages, au sud du Dakota, un territoire sacré pour les Amérindiens.
Son ami d'enfance, Cooper, ébranlé par le meurtre d'un collègue policier, décide de retourner dans la petite ville où il a grandi. Il espère conquérir enfin le coeur de Lilly, et laisser derrière lui la violence de New York. Mais un assassin rôde dans la région, et chacun de ses crimes le rapproche dangereusement de Lilly.
Pourquoi s'acharne-t-il ainsi sur la jeune femme, sa famille, son refuge... et tout ce qui lui tient à coeur ?

Au coeur des collines, les ombres cachent parfois de terribles menaces.


Les Collines de la chance, de Nora ROBERTS


Des mêmes auteurs : Un coeur en flamme / La maison aux souvenirs / La Saga du "Cycle des sept" / Les lumières du Nord / Bayou / Comme une ombre dans la nuit / Par une nuit sans mémoire ...

Mon commentaire:



"Les collines de la chance" est un roman qui commence avec brio en combinant émotion, tendresse, cadre de rêve au pays des chevaux et de la vie sauvage, et aventure. Un cocktail très engageant mais qui a du mal à tenir ses promesses au fil des pages. En effet, après une centaine de pages, le roman commence à traîner en longueur avec des descriptions parfois très utiles et intéressantes, et parfois dénuée d'intérêt. La faute aux personnages principaux qui se lance dans une romance qu'il savent gagnée d'avance mais qu'ils tardent pour Dieu sait quelles raisons de conclure. Les personnages secondaires sont plus spontanés et leur romance en est du coup bien plus intéressante et émouvante, les rendant même plus attachants que les héros du roman.

Pour ce qui est de la partie dite Thriller de l'histoire, on se heurte à un antagoniste assez banal. Névrosé sortie un peu de nul part, à la crédibilité moyenne et aux intentions un peu surfaites. Trop facilement démasqué et ce dès la seconde partie du roman, il perd également le mystère l'entourant, le rendant finalement pas très intéressant, même si l'on a l'occasion à plusieurs reprises de découvrir ses pensées et ses motivations. Bref, côté suspense, c'est absolument pas ça !

Ne parlons pas de la fin : une chasse à l'homme courte, traitée bien trop rapidement et avec un suspense quasi nul.

Si l'on doit juger de l'écriture de l'auteur (ou de la traduction) elle est fluide, claire et agréable, même si l'on trouve parfois des expressions pour le moins curieuses. Prenons pour exemple celle-ci : "Des politiques politicienne". WTF ? dirait un geek !

En réusmé, "Les collines de la chance" est un roman qui va en decrescendo, du bon vers le mauvais, de l'émouvant à l'ennuyeux... Nora Roberts à fait mieux ! Beaucoup mieux !

Précisons que pour cet édition, la première de couverture est absolument sans rapport avec le roman. Rose, avec un joli poussin jaune ... Sûr, c'est très girly mais on est loin d'illustrer les terres sauvages et le "suspense" dans lesquelles évolue l'histoire. Les éditions France Loisir ont fait largement mieux.


Ma Note : ____________________________________ 6/10

Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________



Tags : Critique littéraire - Nora Roberts - Thriller - Romance

L'autre frère, de Yvonne Cassidy 11/11/2013

L'autre frère, de Yvonne Cassidy
Titre :L'autre frère
Auteur : Yvonne Cassidy

Genre : Thriller
Sous-enre : Drame

Editions : Presses de la cité
Date de la Première édition: Avril 2011
Année de l'édition présentée : Avril 2011
Nombre de pages : 379
Prix d'origine : 19.80 Euros (soit 129.87 FF)


Résumé :

Londres, 2005.
A presque trente ans, JP Whelan envisage l'avenir avec sérénité : sa compagne, dont il est très amoureux, vient de mettre au monde une petite fille, et son patron est sur le point de lui offrir une belle promotion au sein de la banque d'affaires de la City qui l'emploie. Bientôt, le jeune couple emménagera dans la maison bourgeoise qu'il convoite et JP pourra se consacrer à devenir le père exemplaire qu'il rêve d'être. Mais la visite impromptue de son frère aîné, qu'il a perdu de vue depuis dix ans, vient gripper la mécanique bien huilée de ce rêve. Dessie est un frère encombrant à plus d'un titre. D'abord parce qu'il sort de prison, où il a purgé une peine pour meurtre. Mais aussi parce qu'il considère que JP a eu tout ce que la vie lui a refusé. Il vient donc réclamer ce qu'il estime être son dû.


Des mêmes auteurs : ...

L'autre frère, de Yvonne Cassidy
L'autre frère, de Yvonne Cassidy


Mon commentaire:

Que celui ou celle qui a classé ce roman dans la catégorie Thriller se manifeste, que je lui apprenne ce qu'est vraiment un Thriller. La défénition du dictionnaire dit :
- Film ou roman (policier ou d'épouvante) à suspense, qui procure des sensations fortes. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/
Or ce roman se définit un peu comme ceci :
- Plat, sans saveur, avec des personnages naïfs et sans caractère, et une intrigue banale et sans le moindre suspense.
Que je m'explique !

Bien que la couverture soit assez accrocheuse, le résumé de quatrième fait plus qu'annoncer la couleur. Il donne carrément toutes les clefs de l'histoire dans les grandes lignes. Un frère jaloux qui reviens pour rétablir ce qu'il pense être le vrai équilibre fraternel des biens et des sentiments. Ainsi on sait déjà qui est l'antagoniste, on connaît son passé inavouable, l'objets de sa "vengeance" ... L'on déduit assez facilement ce qui va se passer. Le roman perd donc de son intérêt avant même d'être ouvert !

L'histoire commence sur une mise en bouche d'une cinquantaine de pages monotones et d'une lenteur à pleurer. Et lorsque les choses commencent à devenir intéressantes au bout de cette longue immersion, on constate avec surprise et déception que le héros de l'histoire est dénué de jugeote. Les menaces, même si elles sont à demi-mot, sont aussi grosses que des maisons mais il ne remarque rien et ne s'inquiète absolument pas alors que, en vu des circonstances, il devrait être doué d'un instinct de protection et de survie plus qu'accrue. Même placardée en lettres lumineuses sur le front de l'antagoniste, appelons un chat un chat : son frère, il n'aurait certainement encore rien remarqué.
Les raisons des mauvaises intentions de ce frère en question commencent à apparaître entre les cinquante et soixante-dix pages et l'on constate que la quatrième de couverture nous a mise sur de fausses pistes. Je ne vous en dirais pas plus si ce n'est que l'antagoniste se porte en victime de manière injustifiée. Admettons, ça reste un mobile pour la suite.

Parlons de la suite ... Une trentaine de pages plus loin ; premier coup de point et minuscule effusion de sang. On en est à presque 40% du roman et il ne s'est toujours rien passé d'intriguant. Aucun suspense ... et peu d'espoir pour la suite. On assiste à un règlement de compte entre frère qu'on sait d'avance qu'il va mal tourner mais l'on sait déjà pourquoi et l'on a deviné comment.
On continu à lire dans l'espoir qu'il se passe quelque chose mais rien. Métro, boulo, dodo, et ce n'est pas un jeu de mot.

Dans la catégorie "Thriller" on a ainsi connu bien plus intéressant mais rarement plus ennuyeux. J'avoue avoir abandonné et je ne serais sans doute pas la seule dans ce cas là, à moins d'en être à son premier coup d'essai dans ce genre littéraire. Mais même là, on tire bien trop rapidement des conclusions qui ne tomberont pas loin du dénouement final. Un joli flop en définitive !


Ma Note : __________________________________________________1/10

Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________

L'autre frère, de Yvonne Cassidy

Tags : Critique littéraire - Thriller - Frères - Famille - Vengeance - Flop - Yvonne Cassidy

La forêt des mânes, de Jean-Christophe Grangé 04/04/2014

La forêt des mânes, de Jean-Christophe Grangé
Titre :La forêt des Mânes
Auteur : Jean-Christophe Grangé

Genre : Thriller

Editions : Albin Michel
Date de la Premre édition: 2009
Année de l'édition présentée : 2009
Nombre de pages : 508
Prix d'origine : 22.90 Euros (soit 150.21 FF)


Résu:

A Paris, Jeanne Korowa, brillante juge d'instruction à la vie affective désastreuse enquête avec François Taine sur une série de meurtres particulièrement sauvages : démembrements, cannibalisme, et mises en scène macabres. Trois plantureuses Vénus atrocement dévorées, trois tableaux sanglants entre rituel et folie. Abusant de son autorité, Jeanne fait installer des micros dans le cabinet d'Antoine Féraud, le psychanalyste qui reçoit chaque semaine son ex petit ami, et tombe par hasard sur une séance étrange un père révèle les pulsions sanguinaires de son fils autiste et son passage à l'acte. Autisme, fécondité, préhistoire : trois pistes qui mèneront Jeanne, au Nicaragua, au Guatemala, puis dans les marais argentins. Au terme de sa quête, dans la forêt des Mânes, elle découvrira une vérité qu'on aurait préféré ne jamais connaître.


Des mêmes auteurs : Les Rivières pourpres / Le vol des cigognes / L'Empire des loups / Le serment des limbes / Kraïken ...

La forêt des mânes, de Jean-Christophe Grangé

La forêt des mânes, de Jean-Christophe Grangé


Mon commentaire:


"La forêt des mânes", bien que la plume de Jean-Christophe Grangé soit impeccable, fluide et d'une grande richesse, n'est pas le genre de roman dont l'enquête démarre en trombe. Les découvertes pour le moins sanglantes et macabres qui la mettent en place arrivent bien après que l'héroïne ait été décrite de long en de large tant au niveau professionnel que sentimental ; surtout sentimental. Certes, ça fait du bien savoir qui va être notre hôte durant tout le long de l'histoire, mais certains détails tiennent vraiment du superflus. Elles ne m'ont pas donné l'impression de servir à grand chose dans l'avancé de l'histoire, sinon de comprendre que la pauvre s'ennuie ferme et que cette enquête qu'elle tiens absolument à mener est un prétexte pour mettre beaucoup de sel dans son quotidien raplapla.
On
pousse un soupire de soulagement quand l'enquête débute enfin, mais avec les pages on se demande à quoi servent certains éléments, et l'on constate la présence de coïncidences grosses comme des maisons qui remettent en doute sa crédibilité. Inutiles de spoiler, elle vous sauteront à la figure.

Là se clôture la première partie de l'histoire qui va se dérouler ensuite dans un décors tout à fait différent, décrit comme lourd et stagnant. Et bien désolé de le dire, mais cette partie est tout à fait à l'image de l'endroit où elle se déroule. L'héroïne découvre foule d'informations qui lui donne le sentiments de toucher au but, mais on a plutôt l'impression de patauger. Le roman s'essouffle et traîne à nouveau en longueur, étiré par de longues et précises descriptions. Google map n'aurait pas fait mieux !

To
ut cela abouti à une fin, certes au delà de tous soupçons, mais à des kilomètres de ce que l'enquête avait laissé présager. On nous a faussement aiguillé vers quelque chose de super "flippant" et donc intéressant, pour nous laisser découvrir un final tiré par les cheveux. Notreroïne trouve son compte de logique au vu des indices récoltés, mais pour ma part je n'ai pas été convaincu. Beaucoup trop de questions sont restés sans réponses pour donner à cette fin tout son crédit.

En ré
sumé, ce roman ne m'a pas procuré les sensations que j'attendais, ni la dose d'angoisse que j'espérais au vu des premiers éléments de l'enquête. Une que je ne mettrais pas dans les mains des plus jeunes au vu des séquences historiques et médico légale dures et pour certaines dérangeantes.


Ma Note : __________________________________________________4/10

Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________

La forêt des mânes, de Jean-Christophe Grangé


Petite dédicace à l'ambulancier qui m'a recommandé ce livre et avec qui nous avons eu une grande discussion littéraire très passionnée)

Tags : Critique littéraire - Thriller - Thriller psychologique - Jean-Christophe Grangé - Enquête - juridique - Paris - Amérique Latine

Corpus Christi, de Corinne PHILIPPE 29/06/2014

Corpus Christi, de Corinne PHILIPPE
Titre :Corpus Christi
Auteur : Corinne Philippe

Genre : Thriller

Editions : Editions des tourmets
Date de la Première édition: 2013
Année de l'édition présentée : 2014 ?
Nombre de pages : 224
Prix d'origine : 16 Euros (soit 104.95 FF)


Résumé :

A L'ATTENTION DE THOMAS JACKSON
AU 1080 LAKE STREET CORPUS CHRISTI

DIEU EST AMOUR

Ce message, envoyé anonymement à un journaliste d'un grand quotidien, devient le point de départ d'une traque menée par deux flics chevronnés en collaboration avec ce spécialiste des faits divers.

Une course contre la montre va alors s'engager pour ce trio bien décidé à sauver les futures victimes et à stopper le tueur déterminé à réaliser son ½uvre.

Mais les suspects sont nombreux, les victimes potentielles encore plus, et la moindre erreur peut coûter la vie à une nouvelle personne.

Alors qui va focaliser, à tort ou raison, les doutes des enquêteurs ?

Le fanatique religieux, moins dévot et plus futé qu'il ne le laisse paraître ?
Une journaliste prétentieuse reliée aux meurtres ?
Un prêtre moins catholique qu'il n'y paraît ?

Et si le tueur n'agissait pas seul...


Du même auteur : Le tueur aux étoiles / Requiem / Les sanglots du Diable / Corpus Christi, Les Disparus de la Route 37


Corpus Christi, de Corinne PHILIPPE

Corpus Christi, de Corinne PHILIPPE


Mon commentaire:

Corpus Christi est le genre de roman dont on sens immédiatement qu'il est made in France. Les traductions et adaptations n'ont pas en générale cette même spontanéité de vocabulaire et d'expression. Du coup, même si on se trouve de l'autre côté de l'Atlantique on se sens en terre conquise en compagnie de personnages utilisant un parlé bien de chez nous.

Ces derniers m'ont un peu divisé ! Autant ils sont vraisemblables sous tous les aspects, autant certains ont du mal à se démarquer des autres, notamment les personnages principaux que j'ai trouvé moins haut en couleurs que les personnages secondaires. Je me suis plus facilement prise de sympathie pour certains d'entre eux que pour notre duo d'enquêteur dont la répartie ne manque cependant pas de tordant. J'ai fortement apprécié ces touches d'humour et en ris encore.

Si la plume de l'auteur est fluide et pour le moins agréable à lire, sans chichis ni tournures de phrases complexes, c'est la mise en page et l'agencement du roman qui choque terriblement. Pas de saut de page entre les chapitres ... Le tout s'enchaîne sans coupure visuelle stratégique ! Les éditions Tourments n'ont pas assuré et donnent l'impression d'avoir voulu faire des économies de papier. C'est menue monnaie dans l'optique où l'histoire est plaisante mais ça peut interpeller le lecteur de manière négative. Le plaisir de nos yeux est aussi important que le plaisir de notre imagination !

Même si l'issu de Corpus Christi m'a laissé quelque peu dubitative, je l'avoue, j'ai passé un très bon moment et l'ai rapidement terminé une fois commencé. Je le recommande à tous, surtout aux jeunes et novices du Thriller qui ne seront pas submergé ni par trop de détails judiciaires ou psychologiques, ou d'un trop plein d'informations qui tombe comme une chape sur le lecteur. C'est un bon roman pour s'initier et pour, pourquoi pas, en venir à apprécier le genre.

Merci à Corrine Philippe de m'avoir dédicacé mon ouvrage lors de notre rencontre ! C'était très gentil :-)



Ma Note :

____________________________________________________________7/10

Vos commentaires :
Votre Note :__________________________________________________

Corpus Christi, de Corinne PHILIPPE

Tags : Critique littéraire - Thriller

♥Le lecteur de Cadavres, de Antonio GARRIDO♥ 30/08/2015

♥Le lecteur de Cadavres, de Antonio GARRIDO♥
Titre : Le lecteur de cadavres
Auteur : Antonio GARRIDO

Genre : Thriller
Sous-genre : Historique

Editions : Grasset & Fasquelle
Date de la Première édition: 2011
Année de l'édition présentée : 2014
Nombre de pages : 616
Prix d'origine : 21.50 Euros


Résumé :

Inspiré d'un personnage réel, Le lecteur de cadavres nous plonge dans la Chine Impériale du XIIIe siècle et nous relate l'extraordinaire histoire de Ci Song, un jeune garçon d'origine modeste sur lequel le destin semble s'acharner. Après la mort de ses parents, l'incendie de sa maison et l'arrestation de son frère, il est contraint de fuir son village avec sa petite soeur malade.
Ci
se retrouve dans les quartiers populaires de Linan, la capitale de l'Empire. où la vie ne vaut pas grand-chose. Il devient un des meilleurs fossoyeurs des « champs de la mort », puis, grâce à son formidable talent pour expliquer les causes d'un décès, il est accepté à la prestigieuse Académie Ming.
L'écho de ses exploits parvient aux oreilles de l'Empereur. Celui-ci le convoque pour enquêter sur une série d'assassinats qui menacent la paix impériale. S'il réussit, il entrera au sein du Conseil du Châtiment, s'il échoue : c'est la mort.
C'est ainsi que Ci Song, le lecteur de cadavres, devint le premier médecin légiste de tous les temps.


Des mêmes auteurs :

La scribe ...

♥Le lecteur de Cadavres, de Antonio GARRIDO♥

♥Le lecteur de Cadavres, de Antonio GARRIDO♥




Mon commentaire:


Traitant d'un sujet peu courant comme la médecin légale, Le Lecteur de Cadavre intrigue autant qu'il inquiète. Avec pas moins d'une 600aine de pages toutes bien remplies, on se demande avec quoi l'auteur va retenir notre attention durant tout ce temps. Et bien, par une plume de génie comme il y en a peu dans le monde de la littérature, Antonio Garrido nous captive dès les premières pages, nous faisant plonger dans un monde souvent mal connu mais excellemment bien dépeint. En effet, l'auteur nous offre pour accompagner son histoire, un glossaire des plus complet, une véritable mine d'informations tant pour comprendre l'Univers de son héros que pour satisfaire la curiosité générale. C'est donc avec un maximum de fidélité que nous découvrons la Chine impériale du XIIIème siècle, emportés par un style fluide et sans chichis, un vocabulaire simple mais qui fait mouche, et autant de poésie que de cruauté. Le lecteur n'a pas une seconde pour s'ennuyer mais n'est pas pour autant submergé par une masse incontrôlable d'événements qui surviennent tout azimut. Tout est maîtrisé, de la manière dont l'histoire est découpée, jusqu'au rythme parfait des mésaventures et révélations.
C'es
t en découvrant le fin mot de l'histoire que l'on voit que l'auteur, non comptant de maîtriser son sujet, a sut le rendre abordable à monsieur tout le monde, même si la jeunesse, notamment les moins de 15/16 ans, pourraient avoir du mal à accrocher. Il reste néanmoins accessible même aux néophytes du genre car même si l'intrigue est extrêmement bien ficelée et insoupçonnable, elle est facile à suivre et à comprendre.

J'en suis ressortie le c½ur battant, et des cernes sous les yeux que d'avoir, comme d'autres lecteurs, passé plus de temps à lire qu'à dormir. Mais croyez-moi, ce roman vaut largement les quelques heures de sommeils que vous y aurez perdu car il est des plus excellent. Une véritable révélation !!!!


Ma Note : __________________________________________________ 10/10


Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________

♥Le lecteur de Cadavres, de Antonio GARRIDO♥

Tags : Critique littéraire - Antonio Garrido - Chine impériale - Empire de chine - Médecine légale - Thriller historique - Thriller - Coup de coeur - Enquête

♥ Un appartement à Paris, de Guillaume MUSSO ♥ 17/06/2017

♥ Un appartement à Paris, de Guillaume MUSSO ♥
Titre : Un appartement à Paris
Auteur : Guillaume MUSSO

Genre : Thriller
Editions : XO éditions
Date de la Première édition: 2017
Année de l'édition présentée : 2017
Nombre de pages : 464
Prix d'origine : 21.90 Euros


Résumé :

"L'art est un mensonge qui dit la vérité... ".

Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante. Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. A la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des Etats-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours. L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd'hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires. Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.


Du même auteur : L'appel de l'ange / Central Park / 7 jours après / La fille de papier / Parce que je t'aime / Et après ... /

♥ Un appartement à Paris, de Guillaume MUSSO ♥

♥ Un appartement à Paris, de Guillaume MUSSO ♥


Mon commentaire:



La dernière page de « Un appartement à Paris » de Guillaume Musso se referme sur la sensation de revenir de loin ... d'une épopée contemporaine à la fois mystérieuse, tragique ... d'un suspense insoutenable qui nous consume page après page au point d'en perdre le sommeil ... pour finalement voir apparaître la lumière ... La lumière à la fois unique de la dernière toile de Sean Lorenz et d'un dénouement qui ne saurait être plus désiré.
Un appartement à Paris est une ½uvre de génie, encore une fois celui d'un auteur maître dans son domaine, qui m'a touché en bien et en mal dans mon c½ur de mère et qui m'a permis le temps de quelques pages de comprendre ce qui se passe dans la tête d'un père lorsque les secondes s'étirent en attente d'une décision hâtive qui peut changer des vies à tout jamais ...

Pour quitter le lyrisme que m'inspire les dernières pages de ce roman, je reviens sur la plume de Musso que ne sauraient égaler ses homologues auteurs. Une écriture parfaite, sans fausses notes, qui plongerait le plus novice des lecteurs dans les affres de l'addiction. L'espace et le temps y sont maîtrisé de main de maître, la géographie précise et pleine de clin d'½il à de précédentes oeuvres, le suspense entretenu comme un feu dans la nuit, et la personnalité de Madeline, Gaspard, Sean et autres décrites de manière à ce que chacun d'eux deviennent comme des proches. On fait rapidement parti de l'histoire au point de se triturer les méninges comme un flic, traquant et traitant la moindre info.
Ce roman est une ½uvre transcendante à mettre dans toutes les mains qui n'ont pas peur des frissons et fortes émotions, des battements de c½urs qui soudain accélèrent et s'emballent ...

Je terminerais cette critique qui est en faire une éloge par une phrase ... une seule : « Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles » Oscar Wilde.

Merci Musso !




Ma Note : ___________________________________________________ 10 / 10
Vos commentaires :
Votre Note :__________________________________________________

♥ Un appartement à Paris, de Guillaume MUSSO ♥


Tags : Critique littéraire - Guillaume Musso - Thriller - Paris - New York