3 tagged articles Policier

TOUT EST SOUS CONTROLE de HUGH LAURIE 07/08/2010

TOUT EST SOUS CONTROLE de HUGH LAURIE
Titre : Tout est sous contrôle
Auteur :Hugh Laurie
Collection :Sonatine
Date de parution : 06 Mai 2010
Prix d'origine : 7.50 Euros

TOUT EST SOUS CONTROLE de HUGH LAURIE


Présentation de l'éditeur :

Tout comme le Dr. House, Thomas Lang a un caractère de chien. Mais c'est un type bien. Quand on lui propose 100000 dollars pour tuer un riche homme d'affaires, non seulement il a l'indécence de refuser mais il tente en plus de prévenir la future victime. Une bonne intention ? L'enfer en est pavé.



Du même auteur : /


Le positif :Le personnage principale est une source d'humour intarissable, personne qui donne à ce livre tout son charme et son attrait.


Le négatif : L'historie en elle-même n'a rien de très intéressante, peut paraître parfois très mal structurée et à certains moments bigrement confuse. Perdre le fil est inévitable ... *

Mon commentaire :Acclamé par la critique du fait de la notoriété de son auteur, ce livre, bien que concentré en humour pur et parfois sadique, n'est cependant pas à la hauteur de ce que l'on attendait en l'ouvrant. Fort heureusement le personnage est "poilant", sans cela l'histoire serait plate, terne et très mal structurée... L'agencement du "qui est qui" est à ce point houleuse que l'on ne sait rapidement plus à qui l'on a à faire ? De plus, le "m'en foutisme" ou "nonchalance" du héros devient à la longue extrêmement usant... Et pour couronner le tout, les tournures de phrases sont confuses, voir parfois incompréhensibles. En bref, ne vous fiez pas aux critiques élogieuses de "Tout est sous contrôle" avant de vous être fait votre propre avis sous peine d'être déçus ...
Finalement je ne le conseillerais qu'aux véritables fans de Hugh Laurie qui voudraient découvrir ses écrits, peu importe la qualité, et aux fans de mauvais polars.

"Tout est sous contrôle" devait être adapté au cinéma par Russell Smith et John Malkovich, mais le projet à été abandonné à cause des attentats du 11 Septembre 2001, le roman traitant surtout de terrorisme. Un projet qui aurait pu être de mauvais goût étant donné la conjoncture politique et social de l'époque.

Pour ceux qui ne l'aurait pas remarquer, regardez bien l'arme représenté sur la couverture ! Vous ne voyez pas quelque chose qui cloche ? ;)

Ma Note : _____________________________ 2/ 10
Vos commentaires :

Votre Note : ____________________________ - / 10

Tags : Critique littéraire - Policier - Hugh Laurie

Le Thriller et le roman policier, quelle différence ? 17/10/2012

Définition de "l'internaute" :

Thriller : Film ou roman policier à suspense.
Policier : Qui est lié à la police, qui en concerne les activités.

Définition de "Médiadico" :

Thriller : Film, roman à suspense, dont le thème est la plupart du temps policier ou fantastique.
Policier : Relatif à la police.

Selon ces définitions, le Thriller et le policier sont deux genres littéraires appartenant au domaine de l'enquête. Mais en ce cas, en quoi sont-ils différents ? En quoi le Thriller se démarque t-il du policier ? Ne sont-ils pas deux noms différents pour un seul et même genre ? C'est ce que nous allons tenter d'élucider.

Le Thriller, d'après plusieurs sources internet d'accord sur la même définition, est un genre littéraire apparu vers la fin des années 70, visant à provoquer chez le lecteur une sensation de malaise, de peur et d'angoisse dans le but de divertir. Il s'apparente à ce que l'on appelle  le roman à suspense.
Il s'agit en général d'enquêtes policières où la narration est étroitement liée aux pensées et points de vue de l'enquêteur ou de la victime, et où la psychologie des personnages principaux tient une place prépondérante dans l'intrigue. Le tout dans une ambiance de suspense et d'anticipation.
Mais il peut également s'agir, outre d'enquêtes relevant du domaine de la police, de complots criminels, d'affaires de sexe, de jurisprudence, de politique. Le thriller peut aussi se composer plus rarement de surnaturel, d'horreur, de science-fiction, de religion et de technologie.

On peut citer quelques exemples :

- Dragon rouge, de Thomas Harris, classé dans le thriller juridique.
- Da Vinci code, de Dan Brown, classé dans le thriller historico-ésothérique.
- T-Rex, de Douglas Preston, classé dans le thriller science-fiction.
- Shutter Island, de Dennis Lehane, classé dans le thriller psychologique.
- Les rivières pourpres, de Jean-Christophe Grangé, classé dans le Thriller policier.

Le Thriller et le roman policier, quelle différence ?


Mais quelles différences avec le roman policier, genre littéraire que l'on s'accorde à dater des années 1800, et que nous avons souvent tendance à confondre ou ne pas savoir différencier du Thriller ?

Le roman policier, également appelé polar ou rompol, se base non pas sur un univers angoissant mais sur l'enquête elle-même, son déroulement et les raisonnements ayant mené ou non à élucidation de l'affaire. Il n'est donc pas ici question de climat angoissant, mais plutôt de méthodologie.
Cependant, le roman policier est un genre de littérature poubelle qui désigne bien souvent de nombreux autres sous-genres de littérature dont le Thriller, mais aussi le roman d'espionnage, historique ou parodique.

L'on peut citer :
La vallée de la peur, de Arthur Conan Doyle, comme étant un policier historique.
La série " San-Antonio ", de Frédéric Dard, comme du policier humoristique.
La série " Oss 117 ", de Jean Bruce, comme du roman d'espionnage.


Le Thriller et le roman policier, quelle différence ?


Ainsi, l'on peut décemment définir le roman policier comme un genre littéraire se basant sur une enquête où le héros est un policier ou un détective-privé en pleine affaire ; et le Thriller comme un sous-genre du policier et dont l'enquête se déroule dans une atmosphère de peur et de suspense et où le héros peut être soit l'enquêteur, policier ou non, ou la victime.
La différence entre le genre et le sous-genre est tellement mince qu'il n'est pas étonnant que nombre de lecteurs se soient laissés prendre au piège. Mais le voile à présent levé va permettre de rectifier le tir et de supprimer les derniers doutes subsistants.

Sur ce bonne lecture à tous et à bientôt !

Tags : Définition - Thriller - Policier - littérature - roman

Une petite ville sans histoire, de Greg Iles 22/01/2014

 Une petite ville sans histoire, de Greg Iles
Titre : Une petite ville sans histoire
Auteur : Greg Iles

Genre : Policier / Polar

Editions : Presses de la cité
Collection : Sang d'encre
Date de la Première édition: 2009
Année de l'édition présentée : 2009
Nombre de pages : 509
Prix d'origine : ?


Résumé :

Natchez, Mississippi. Ses somptueuses demeures coloniales, sa jeunesse insouciante et sa bourgeoisie respectable. Une ville typique du sud des Etats-Unis, proprette et tranquille. Du moins en apparence... Car avec la découverte dans les eaux de la rivière voisine du cadavre de Kate Townsend, une jolie lycéenne à l'avenir tout tracé, de lourds secrets remontent à la surface. Rapidement, le Dr Drew Elliott est soupçonné. Celui que l'on considérait jusqu'alors comme un citoyen modèle devient l'homme à abattre. Seul contre tous, Penn Cage, son ami, va chercher la vérité, plongeant pour cela au C½ur de la vie intime de Kate. Mais son enquête se heurte à un puissant obstacle : le procureur Shad Johnson, un Noir en lice pour le poste de maire, qui enverrait bien le Dr Elliott sur la chaise électrique pour séduire l'électorat noir... Puritanisme, violence, racisme : Greg Iles explore sans tabou les démons de l'Amérique dans ce thriller rythmé à la noirceur glaçante.


Des mêmes auteurs :

24 heures pour mourir / La Femme au portrait / Passion mortelle ...

 Une petite ville sans histoire, de Greg Iles


 Une petite ville sans histoire, de Greg Iles


Mon commentaire:

J'avoue ne pas être un grande fan du genre Policier mais je me suis quand même essayé à ce roman et ai été ravie de m'être laissé tentée.

L'écriture de Greg Iles, bien que particulièrement masculine, se révèle être d'une fluidité surprenante. Ce bien que l'utilisation presque exclusive des prénoms des personnages durant l'histoire pèse parfois à certains moment, donnant un effet de répétition très lourd. Seul le prologue contient des adjectifs qualificatifs puisque à ce stade l'on ne connait pratiquement pas le nom de qui que ce soit. Plus surprenant encore dans cette histoire, c'est qu'elle est écrite à la première personne du singulier et au présent de l'indicatif. Cette particularité aidant particulièrement le lecteur à s'impliquer dans la lecture et à s'y sentir comme chez lui, mais surtout de s'attacher au héros qui, comme tous les protagonistes impliqués, sont psychologiquement très bien travaillés.

Ce roman extrêmement bien ficelé offre un suspense des plus complet jusqu'aux dernières pages. Le nombre de pistes éventuelles ne cesse de croître avec l'apparition de nouveaux personnages et l'étude de textes de loi dans le cadre de l'enquête. Le mystère reste entier sans lasser le lecteur. Cependant le nombre toujours plus conséquent d'intervenants peut amener à confusion.
A noter que ce roman n'exclu pas de petites scènes plutôt romantiques. Comme le dirait mon homme, il n'y a pas de bonnes histoire sans une note de romance ou de sexe. Réflexion à méditer !

Une petite ville sans histoire est donc un roman divertissant et plutôt addictif, à ne pas interrompre pour la bonne compréhension de l'intrigue. Ce n'est pas le meilleur polar de la terre, mais il se classe dans ceux qui méritent le coup d'½il.


Ma Note : __________________________________________________8/10

Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________

Tags : Critique littéraire - Greg Iles - Policier - Polar - Meurtre - Drogue - Adolescents