Une petite ville sans histoire, de Greg Iles

 Une petite ville sans histoire, de Greg Iles
Titre : Une petite ville sans histoire
Auteur : Greg Iles

Genre : Policier / Polar

Editions : Presses de la cité
Collection : Sang d'encre
Date de la Première édition: 2009
Année de l'édition présentée : 2009
Nombre de pages : 509
Prix d'origine : ?


Résumé :

Natchez, Mississippi. Ses somptueuses demeures coloniales, sa jeunesse insouciante et sa bourgeoisie respectable. Une ville typique du sud des Etats-Unis, proprette et tranquille. Du moins en apparence... Car avec la découverte dans les eaux de la rivière voisine du cadavre de Kate Townsend, une jolie lycéenne à l'avenir tout tracé, de lourds secrets remontent à la surface. Rapidement, le Dr Drew Elliott est soupçonné. Celui que l'on considérait jusqu'alors comme un citoyen modèle devient l'homme à abattre. Seul contre tous, Penn Cage, son ami, va chercher la vérité, plongeant pour cela au C½ur de la vie intime de Kate. Mais son enquête se heurte à un puissant obstacle : le procureur Shad Johnson, un Noir en lice pour le poste de maire, qui enverrait bien le Dr Elliott sur la chaise électrique pour séduire l'électorat noir... Puritanisme, violence, racisme : Greg Iles explore sans tabou les démons de l'Amérique dans ce thriller rythmé à la noirceur glaçante.


Des mêmes auteurs :

24 heures pour mourir / La Femme au portrait / Passion mortelle ...

 Une petite ville sans histoire, de Greg Iles


 Une petite ville sans histoire, de Greg Iles


Mon commentaire:

J'avoue ne pas être un grande fan du genre Policier mais je me suis quand même essayé à ce roman et ai été ravie de m'être laissé tentée.

L'écriture de Greg Iles, bien que particulièrement masculine, se révèle être d'une fluidité surprenante. Ce bien que l'utilisation presque exclusive des prénoms des personnages durant l'histoire pèse parfois à certains moment, donnant un effet de répétition très lourd. Seul le prologue contient des adjectifs qualificatifs puisque à ce stade l'on ne connait pratiquement pas le nom de qui que ce soit. Plus surprenant encore dans cette histoire, c'est qu'elle est écrite à la première personne du singulier et au présent de l'indicatif. Cette particularité aidant particulièrement le lecteur à s'impliquer dans la lecture et à s'y sentir comme chez lui, mais surtout de s'attacher au héros qui, comme tous les protagonistes impliqués, sont psychologiquement très bien travaillés.

Ce roman extrêmement bien ficelé offre un suspense des plus complet jusqu'aux dernières pages. Le nombre de pistes éventuelles ne cesse de croître avec l'apparition de nouveaux personnages et l'étude de textes de loi dans le cadre de l'enquête. Le mystère reste entier sans lasser le lecteur. Cependant le nombre toujours plus conséquent d'intervenants peut amener à confusion.
A noter que ce roman n'exclu pas de petites scènes plutôt romantiques. Comme le dirait mon homme, il n'y a pas de bonnes histoire sans une note de romance ou de sexe. Réflexion à méditer !

Une petite ville sans histoire est donc un roman divertissant et plutôt addictif, à ne pas interrompre pour la bonne compréhension de l'intrigue. Ce n'est pas le meilleur polar de la terre, mais il se classe dans ceux qui méritent le coup d'½il.


Ma Note : __________________________________________________8/10

Vos commentaires :
Votre Note :
__________________________________________________

Tags : Critique littéraire - Greg Iles - Policier - Polar - Meurtre - Drogue - Adolescents

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (23.20.35.9) if someone makes a complaint.

Report abuse